bandeau
Recherche - par Freefind
Traduction - par Google
Infos - Plus Nous sommes Samedi 19 Août 2017 et il est 00:05:15 (heure locale en France)
Menu
Chronologie de sa vie
Dates Evènements
1768 27 juillet : naissance de Marie-Anne-Charlotte Corday d'Armont dans la ferme du Ronceray, paroisse des Lignerits, baptisée dans l'église St-Saturnin-des-Lignerits (orthographié aussi Ligneries).
1770 14 avril : naissance de sa soeur Jacqueline-Jeanne-Eléonore.
1774 La famille part vivre au Ménil-Imbert, leur maison du Ronceray étant devenue trop petite.
17 aout : mort de sa soeur Marie-Charlotte-Jacqueline, à l'âge de 8 ans.
19 septembre : naissance de son frère Charles-Jacques-François.
1776 La famille quitte Ménil-Imbert pour venir habiter à Caen, paroisse St-Gilles.
1777 L'oncle paternel, l'abbé Charles-François-Amédée de Corday est nommé curé à Vicques, diocèse de Séez. De 1777 à 1782, Charlotte le rejoindra périodiquement au presbytère où il deviendra son tuteur. Il lui apprendra à lire et écrire. Les ouvrages de l'ancêtre Corneille feront partie de l'éducation.
1782 Mort de sa mère à Caen le 8 avril.
Son père accompagné par Charlotte et Jacqueline vont rejoindre le presbytère de Vicques chez l'abbé de Corday. Il va rechercher une pension pour elles et avec l'aide de quelques proches il va réussir à les faire entrer au couvent de la Ste-Trinité (Abbaye aux Dames) à Caen.
1786 Voyage de Louis XVI dans la province de Normandie pour aller voir les travaux de la nouvelle rade de Cherbourg. Après une nuit passée à Thury-Harcourt, le lendemain 22 juin, il fait une halte à Caen sur le chemin de l'aller. Le 26 juin sur le chemin du retour, il s'arrête à Caen jusqu'au lendemain. Il dîne et dort à l'Hôtel d'Harcourt, rue des Carmes. La population de Caen est au rendez-vous pour accueillir le souverain.
Le lendemain, il repart pour embarquer à Honfleur, en passant par Lisieux et Pont-l'Evêque.
1789 A Caen :
  • 5 janvier, la suppression de la distribution du "gâteau des rois" aux pauvres provoque une émeute.
  • 23 à 25 avril, émeutes de la faim déclenchée par les femmes. Pillage des magasins royaux et répression par la garnison et la garde bourgeoise.
  • 21 juillet, suite à des rumeurs de pénurie, le peuple s'empare du château et du stock de grains.
  • 12 août, le major Belzunce est mis à mort par le peuple pour avoir insulté la cocarde tricolore.
1790 A Caen, 24 et 25 juillet, guerre des choux sur la prairie St-Gilles.
Fermeture programmée des couvents par la Convention. A la fin de l'année, Charlotte et sa soeur rentrent chez leur père au Ménil-Imbert.
1791 Début juin, Charlotte revient à Caen et se fait héberger chez sa cousine Mme de Bretteville, au 148 rue St-Jean.
Fin 1791 et début 1792, émigration de ses 2 frères, l'un en Espagne et l'autre au Brabant.
1792 Le 18 mai, après une tentative d'assassinat contre lui et ne se sentant plus en sécurité son père quitte Ménil-Imbert pour aller habiter à Caen, Hôtel de la Coupe d'Or, Venelle aux chevaux. Sa fille Jacqueline reste chez ses grands-parents de Cauvigny.
Après le 22 juillet, le curé de Vicques, oncle de Charlotte, émigre à Jersey puis en Angleterre.
Août, fermeture définitive de l'Abbaye de la Trinité. L'abbesse et quelques soeurs sont logées dans une maison de la Place St-Sauveur.
1793 Le 31 janvier, son père quitte Caen et va habiter Argentan. En juin, il y sera rejoint par ses parents et par sa fille Jacqueline.
Le 5 avril, exécution de l'abbé Gombault, ancien confesseur de la famille d'Armont, guillotiné Place St-Sauveur.
Le 8 avril, Charlotte obtient un passeport pour se rendre à Argentan.
Le 23 avril, elle demande un additif sur son passeport pour aller à Paris.
Juin et juillet, par 3 fois elle rencontre les girondins réfugiés à Caen, Hôtel de l'Intendance.
Le 7 juillet sur le Cours la Reine, parade des fédéralistes pour encourager l'enrôlement. Seulement 17 volontaires se présentent.
Le 9 juillet, Charlotte monte dans la diligence de Paris et elle y arrive le 11 juillet.
Le 13 juillet, elle assassine Marat et est emprisonnée à la prison de L'Abbaye.
Le 16 juillet, début de son procès à la Conciergerie.
Le 17 juillet, verdict du procès, mort de Charlotte Corday sur l'échafaud, Place de la Révolution.

Pour mémoire, voir chronologies des évènements en France et à Caen :
© jcFerrand, 2013-2017  -  Evolution du site  -  W3C HTML 4.01  -  W3C CSS
Depuis le 01/01/2014 : Nb total de visiteurs: 35772 - Nb de visiteurs aujourdhui: 2 - Nb visiteurs connectés: 2