bandeau
Recherche - par Freefind
Traduction - par Google
Infos - Plus Nous sommes Mardi 12 Décembre 2017 et il est 07:28:55 (heure locale en France)
Menu
Ses portraits

Galerie de portraits #1

Il existe d'innombrables portraits de Charlotte Corday, dessinés ou peints après sa mort, donc selon le souvenir que les témoins en avaient gardé ou selon le message qu'il fallait faire passer. Il suffit donc de voyager sur le web pour en avoir un panorama. Ci-dessous, quelques uns.



photo   photo   photo   photo
Le célèbre tableau de Jean-Jacques Hauer. Aquarelle et lavis. Esquisse commencée le matin du 17 juillet 1793 dans la salle d'audience et achevée l'après-midi dans la geôle de la Conciergerie, avant le départ vers l'échafaud. Plus d'infos sur la page "Versailles".   Autre version de Charlotte Corday par J.J. Hauer, 1793. Peinture à l'huile sur toile. Musée du Château de Versailles.
Notice de la Base Joconde
  Le même tableau, mais après retouche photo pour faire apparaître l'aura de Charlotte. Sur le mur, on peut lire : « Marie-Anne-Charlotte Corday de Armans, native de la paroisse de St-Saturnin-des-Liguerets, âgée de 25 ans, décapitée à Paris le 17 juillet 1793 pour avoir poignardé Marat. Faye d'après nature par Hauer ».
Travail réalisé par Janos Seremetyeff-Papp.
  Portrait de Charlotte Corday, anonyme du 18e siècle. Musée Lambinet de Versailles.
Charlotte adolescente. Cette représentation est à comparer avec celle de Hauer, voir la page "Son portrait"
Notice de la Base Joconde


photo   photo   photo   photo
Portrait le plus ressemblant d'après les personnes l'ayant connue, comme Fanchon Margeot domestique des Corday (source « Les de Corday au Pays d'Argentan, par X. Rousseau, 1938 »).
Attribué à Sicardi (Louis-Marie Sicard, dit Sicardi, 1743-1825), lithographie de Devéria.
  « Charlotte Corday en condamnée à mort ». Pastel de Brard, 18e siècle. Musée des beaux-arts de Caen.
Page 143 du catalogue des tableaux du musée de Caen (1928), concernant ce portrait.
  Lithographie de François Séraphin Delpech (1778-1825).   Lithographie de François Séraphin Delpech, retouchée en couleur, auteur ?


photo   photo   photo   photo
Portrait romantique « Charlotte Corday à Caen en 1793 » par Tony Robert Fleury (1837-1911), Musee Bonnat de Bayonne.   Couverture de magazine 1961   Couverture de magazine 1965   Estampe, dessinée d'après nature par Hauer gravé par Tassaert sous la direction d'Anselin. Charlotte avec un éventail et un couteau. Source BNF Gallica.


photo   photo   photo   photo
Inédit. Miniature de Charlotte (9,5x7,8cm avec le cadre). Ce portrait authentique a été découvert en juillet 2015 sur le marché aux puces de Vienne (Autriche) par Janos Seremetyeff-Papp, et provenait de la collection d'un Néerlandais. Photo réalisée par Janos Seremetyeff-Papp.   Charlotte Corday en prison. Portrait réalisé en 1842 par Augusta Lebaron-Desves. Propriété de l'Etat en dépôt au Musée des Beaux-Arts de Caen, et exposé dans l'Abbaye-aux-Hommes.   Portrait de Charlotte dans le boudoir du Château Nieborow en Pologne dont le dernier propriétaire était le prince Radziwill jusqu'en 1945. Rappel : ce prince a été l'un des détenteurs du crâne de Charlotte. Image extraite d'une photo du site web du château.   Portrait miniature, aquarelle sur ivoire. Par Charles Hénard (1756 - 1812). Dimensions 6,4 x 5,1 cm. Inscription "Charlotte Cordai, née à Caen". Vente aux enchères 2007 à Vienne.




© jcFerrand, 2013-2017

© jcFerrand, 2013-2017  -  Evolution du site  -  W3C HTML 4.01  -  W3C CSS
Depuis le 01/01/2014 : Nb total de visiteurs: 38835 - Nb de visiteurs aujourdhui: 12 - Nb visiteurs connectés: 1