bandeau
Recherche - par Freefind
Traduction - par Google
Infos - Plus Nous sommes Vendredi 28 Avril 2017 et il est 02:28:13 (heure locale en France)
Menu
Versailles
Résumé historique

Dans cette ville du département des Yvelines en Ile-de-France, la famille Corday n'y a jamais séjourné. Par contre Charles Vatel et le musée Lambinet contribuent beaucoup à la renommée de Charlotte.
Quelques informations :
  • Charles Joseph Vatel
    Né à Versailles le 5 décembre 1816.
    Décédé le 30 janvier 1885
    dans son domicile du château de Versailles, aile des Ministres.
    Avocat à la Cour d'appel de Paris, puis l'un des fondateurs du barreau versaillais. En 1861, président de l'Académie des sciences morales des lettres et des arts de Versailles. Conservateur du musée du Jeu de Paume à Versailles. Homme de lettres, historien et collectionneur. En 1883, célibataire, il fait don de sa collection de peintures et objets divers au Musée Lambinet de Versailles (Victor Lambinet est témoin lors de sa déclaration de décès).
    Une partie de sa vie a été consacrée à la recherche de la vérité sur Charlotte Corday. Il a acquis et accumulé d'innombrables documents et objets. Il existe un Fonds Vatel à la bibliothèque municipale de Versailles, avec 32 cartons cotés de F.656 à F.682 (source Catherine Decours). La consultation des documents et ses voyages en Normandie pour retrouver les lieux et les témoins de l'époque, l'ont amené à écrire de nombreux ouvrages servant toujours de référence.

    Liste de ses ouvrages concernant Charlotte :

    • Dossiers du procès criminel de Charlotte Corday, 1861
    • Charlotte de Corday et les Girondins, pièces classées et annotées, 1864-1872
    • Dossier historique de Charlotte de Corday. La maison de la rue du Bègle à Argentan, 1872
    • Bibliographie de Charlotte Corday, 1872
  • Musée Lambinet
    Description selon le site Patrimoine-Histoire - Versailles, musée Lambinet :
    A côté du célébrissime château, la ville de Versailles possède un musée dédié principalement aux arts du XVIIIe siècle, mais aussi à l'art religieux, à la Révolution et à l'Histoire de Versailles. Installé dans un hôtel particulier construit en 1750 et légué à la ville en 1929, le musée Lambinet ne présente pas moins de 35 salles. Certaines sont disposées comme au Grand Siècle, avec boiseries, tableaux, meubles, sculptures, objets précieux, porcelaine, etc.
    Le musée Lambinet étant un ancien lieu d'habitation, les pièces y sont assez petites. Une salle y est réservée à Charlotte Corday et à Marat.

    Il est classé monument historique depuis 1944.

    Emission TV du 12 juillet 2016. "Secrets d'Histoire - Les femmes dans la Révolution".
    Extrait tourné au Musée Lambinet.
  • Musée le l'Histoire de France du Château de Versailles
    Ce château est trop connu pour rappeler son histoire ici. Cependant le musée comporte des collections de 60000 oeuvres, dont quelques unes concernant Charlotte.

Visite du musée Lambinet

photo
Musée Lambinet, situé 54 Boulevard de la Reine.

Au 1er étage, appartement du XVIIIe.
Description selon le site Patrimoine-Histoire - Versailles, musée Lambinet :
En 2010, la conservation du musée Lambinet a recréé un appartement de la fin du XVIIIe siècle tel qu'on aurait pu le voir à Versailles, vers la fin de la journée. Avec pour objectif d'en dégager l'atmosphère de l'époque. Le choix de la fin de journée explique la pénombre très prononcée de certaines pièces. Ce petit appartement a bien sûr été meublé avec du mobilier d'époque. La table de la salle à manger est représentée au milieu du repas, avec un service en porcelaine. Une harpe vient égayer le salon.

photo photo
Dans la "chambre de la maîtresse de maison", présence d'un lit dit "de Charlotte Corday". Epoque Louis XVI. Don de Charles Vatel en 1883 (1).


Au second étage, exposition avant et après 1789. Salle Marat et Charlotte Corday.

photo A gauche, le célèbre tableau de Jean-Jacques Hauer (Gau-Algesheim 1751 - Blois 1829). Aquarelle et lavis. L'esquisse du tableau a été commencée le matin du 17 juillet 1793 dans la salle d'audience et achevée l'après-midi dans la geôle de la Conciergerie, avant le départ vers l'échafaud. Don de Charles Vatel en 1883. Une autre version en peinture à l'huile est au musée du Chateau de Versailles.
A droite du tableau, un encrier avec la description : "Encrier de poche de Charlotte Corday. Argent et étui en fer recouvert de cuir noir. Epoque Louis XVI. Don de Charles Vatel en 1883. Inv.928" (2).

photo Description du tableau :
Melle de Beaumont T. (Amie de Charlotte Corday)
Portrait de Charlotte Corday. Aquarelle. Signé et daté à gauche sur le tronc de l'arbre derrière le personnage. "T.B./Caen 1793" par Melle de Beaumont.
Don de Vatel, 1883 - Inv. 98.10.89

Question : qui est Melle de Beaumont ?
Dans l'interrogatoire du 16 juillet (Dossiers du procès criminel de Charlotte Corday par Ch.Vatel, pages 45 et 46). A la question "Quel est le nom de l'amie avec qui elle est allée pour faire viser son passeport à Caen ?". La réponse est "Qu'elle s'appelle Beaumont, qu'elle habite à Caen ... qu'elle demeurait à cette époque aux Bains Nationaux de Caen ...". Tout renseignement sur cette Mlle de Beaumont serait le bien venu.

photo photo A gauche, d'après le catalogue du musée : Pastel de Melle de Beaumont T.
« Charlotte Corday lisant à l'abbaye de Caen. »
Don de Vatel - Inv. 898 - 1790.
Commentaire : En cette année 1790, Charlotte est toujours pensionnaire au couvent mais n'est plus novice d'où cette robe.
A droite, d'après le catalogue du musée : Aquarelle de Melle de Beaumont T.
« Charlotte Corday et Barbaroux se promenant dans les jardins de l'Intendance à Caen. »
Don de Vatel - Inv. 899 - 1793.
Commentaire : Cette représentation semblerait accréditer le fait que Charlotte était amoureuse de Barbaroux, ce qui est contraire aux déclarations de la page "Vie sentimentale". Est-ce l'imagination de Mlle de Beaumont ou a-t'elle été témoin ?

photo

Célèbre portrait de Charlotte, adolescente.
Anonyme, École française, fin du XVIIIe siècle. Huile sur toile.

Dans cette salle il existe de nombreuses autres représentations de Charlotte Corday et de Marat concernant l'assassinat et le procès.
Voir le catalogue http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/joconde_fr

(1) (2) Commentaires concernant le lit et l'encrier de poche :
Dans son ouvrage « Les de Corday au Pays d'Argentan », pages 203 à 206, Xavier Rousseau démontre que ces pièces ne peuvent pas avoir appartenu à Charlotte. Entre autres, ces objets n'étaient pas inscrits dans le catalogue Vatel légué à la ville. Dans son émission TV, citée plus haut, Stéphane Bern a une autre version sur l'origine de l'encrier et du lit. Le débat est ouvert.



Musée National du Château de Versailles

Fortes d'environ 60 000 oeuvres, les collections du château de Versailles couvrent de très larges domaines.
photo
=> http://collections.chateauversailles.fr
Ce moteur de recherche, avec la requête "charlotte corday", nous propose actuellement 7 résultats, dont le célèbre tableau de JJ Hauer. Les documents disponibles sont en haute définition.




© jcFerrand, 2014-2017

© jcFerrand, 2013-2017  -  Evolution du site  -  W3C HTML 4.01  -  W3C CSS
Depuis le 01/01/2014 : Nb total de visiteurs: 32332 - Nb de visiteurs aujourdhui: 2 - Nb visiteurs connectés: 1