bandeau
Recherche - par Freefind
Traduction - par Google
Infos - Plus Nous sommes Vendredi 20 Octobre 2017 et il est 03:34:52 (heure locale en France)
Menu
Manoir de Cauvigny ou Château de Corday
Résumé historique

Cet endroit était situé dans l'ancienne paroisse de Ménil-Imbert. Voir la page "Le Ménil-Imbert" pour connaitre l'histoire de cette paroisse hier et d'aujourd'hui.
Cette demeure était la propriété des grands-parents paternels de Charlotte, Jacques-Adrien de Corday, seigneur de Launay-Cauvigny et son épouse Marie-Renée-Adélaide De Belleau de la Motte.
Voir la page "Biographie de ses proches" pour des détails sur la vie de ses grands-parents.
Le père de Charlotte est né dans ce manoir et il y a habité avec son épouse après leur mariage en attendant d'avoir la ferme du Ronceray. Jacques-François-Alexis, leur premier enfant, est né ici en 1765, et peut-être aussi Marie-Charlotte-Jacqueline en 1766 ainsi que Charles-Jacques-François en 1774 ?
De 1774 à 1776, Jacques François de Corday d'Armont, et sa famille, va vivre entre la Ferme des Bois, dont il jouit depuis son mariage, et le manoir de ses parents (qui se sont engagés par contrat à loger et nourrir la famille).
Tout au long de sa vie, Charlotte est venue dans ce manoir, elle y avait sa chambre. Pour mémoire, d'après Xavier Rousseau, le lit de Charlotte aurait été acheté par Charles Vatel en 1862 et légué en 1883 au Musée Lambinet de Versailles. Mais Xavier Rousseau démontre qu'après expertises ce lit ne peut pas être le vrai. Voir la page "Versailles".

Voici un extrait de la description de la chambre de Charlotte par Xavier Rousseau dans "Les de Corday au Pays d'Argentan", 1938, pages 64 et 65.
photo
Le manoir inoccupé, vers les années 1980.
photo
L'allée centrale vers le manoir, début 20e siècle.
[...] «  Un escalier aux degrés pavés, avec rampe à balustrade de bois « en mollet d'abbé », se présente à droite du vestibule et débouche au premier sur un vestibule semblable à celui du bas.
A droite est la chambre de Charlotte, une petite chambre, puisqu'elle ne mesure que 3 m. 25 sur 2 m. 70, éclairée d'une grande fenêtre au sud et d'une plus étroite donnant sur l'avenue. Vatel qui vint ici en 1862 dit que cette pièce n'avait jamais été tapissée ni même blanchie. Fanchon Margeot, la vieille bonne du logis, assurait qu'il y avait autrefois une alcôve qu'Alexis de Corday, frère aîné de Charlotte, fit démolir à l'occasion de réparations exécutées par lui vers 1803. Dans cette alcôve était un lit étroit accompagné de tentures et d'un couvre-pieds en soie bleue ; Vatel acheta le tout et l'offrit avec d'autres reliques au musée Lambinet de Versailles, du moins on l'assure. Au chevet était un coffre de chêne sobrement sculpté et qui servait à la jeune fille à serrer ses habits ; notre pieux collectionneur retrouva celui-ci dans un des cabinets du rez-de-chaussée, mais en trop mauvais état pour être tenté de l'acquérir. Une table à l'angle, et deux fauteuils complétaient l'ameublement. Un deuxième cabinet semblable se trouve encore à ce pignon sud. » [...]


Pour un rappel de l'histoire du manoir, télécharger un extrait du "Bulletin de la Société Historique et Archéologique de l'Orne, 1892, page 370".
Pour la description des lieux avant restauration actuelle, télécharger le dossier de la base Mérimée, avec plans, photos et extraits du livre de Xavier Rousseau.

Historique raconté par le propriétaire actuel à l'occasion des Journées du Patrimoine 2014.


Visite des lieux

Adresse : Le Renouard (Orne), lieu-dit Le Château de Corday.
Les coordonnées ci-dessous indiquent le point routier à rejoindre, le plus proche du site à visiter.
Propriété privée.

Coordonnées en degrés décimaux Coordonnées en degrés, minutes, secondes Altitude
Latitude Longitude Latitude Longitude en mètres
48.919801 0.064445 48° 55' 11.28" Nord 0° 3' 52.00" Est 228


Ce manoir est inscrit aux Monuments Historiques par arrêté du 7/4/1997.
Les Journées du Patrimoine 2014 ont permis la visite de cette magnifique propriété.
Merci au propriétaire actuel pour l'accueil et pour les explications sur ces restaurations des bâtiments, entreprises depuis une vingtaine d'années et qui se poursuivent toujours.

  photo   photo   photo   photo  
  Entrée du chemin menant au manoir, correspondant au repère bleu de la carte.   Zoom sur l'entrée du chemin.   Vue du logis du manoir, côté entrée ouest.   Vue du logis du manoir, côté arrière est.  

  photo   photo   photo   photo  
  De gauche à droite : pressoir et logement-laiterie.   De droite à gauche : porcherie, étables et charretterie-grange.   Côté sud du manoir, cadran solaire moderne avec la date de construction 1582. Détails du tuileau.   Les 2 fenêtres dans l'angle du 1er étage, côté sud et ouest, sont celles de la petite chambre de Charlotte.  

  photo   photo  
  Zoom sur les 2 fenêtres de la chambre.   La chambre de Charlotte aujourd'hui. Capture d'écran de l'émission TV "Secrets d'Histoire, Les femmes de la Révolution" du 12 juillet 2016. Extrait de la vidéo ici  



© jcFerrand, 2013-2016

© jcFerrand, 2013-2017  -  Evolution du site  -  W3C HTML 4.01  -  W3C CSS
Depuis le 01/01/2014 : Nb total de visiteurs: 37321 - Nb de visiteurs aujourdhui: 1 - Nb visiteurs connectés: 1