bandeau
Recherche - par Freefind
Traduction - par Google
Infos - Plus Nous sommes Vendredi 20 Octobre 2017 et il est 03:34:29 (heure locale en France)
Menu
La Ferme des Bois
Résumé historique

Cet endroit était situé dans l'ancienne paroisse de Ménil-Imbert. Voir la page [Le Ménil-Imbert] pour connaître l'histoire de cette paroisse.
Charlotte Corday habita ici de 1774 (après le Ronceray) jusqu'à 1776 (départ pour Caen St-Gilles). Pendant ses vacances du couvent, elle partageait son temps entre cette maison et le manoir de Cauvigny. Elle reviendra ici de 1790 à 1791 (après la sortie du couvent et avant son retour à Caen).

Voici la description de la Ferme des Bois par Xavier Rousseau dans "Les de Corday au Pays d'Argentan", 1938, pages 66 et 67.
photo
La ferme des Bois (à droite est la partie moderne). Photo Xavier Rousseau, 1938.
[...] « Par la route il y a plus de 3 km. du château de Corday à la ferme des Bois à laquelle fait allusion M. d'Armont en exposant l'état économique de la paroisse en 1788 ; mais un raccourci par Vignettes et Coulonches, réduit de moitié cette distance. C'est un chemin creux d'abord parallèle à la route de Livarot et qui atteint celle-ci sur le plateau par un rapide crochet d'ailleurs abrupt. C'est donc de la route de Trun à Livarot qu'on s'y rendra de préférence.
La ferme des Bois est isolée dans un vaste plant de pommiers ; deux bâtiments d'exploitation, tout neufs, remplacent ceux qu'utilisa Jacques-François de Corday d'Armont. Mais la vieille maison manable demeure, elle est perpendiculaire au chemin. C'est le type de la construction du pays d'Auge : colombage et torchis avec une toiture de tuiles, très élevée. Point d'étage, un grenier règne sur tout le rez-de-chaussée ; des additions succes­sives ont porté la longueur de la façade de 10 à 15 m. Au-devant est un parterre orné de grosses touffes de buis et préservé par quelques lices de bois ; derrière, le jardin. La maison n'a que 5 m. de profondeur. On y trouve plusieurs cabinets et une chambre montrant au plafond leur armature de solives et de poutres.
Dans la cuisine se voit une petite cheminée moderne, à droite de laquelle un escalier de quelques degrés conduit à une chambre dont les trois fenêtres donnent sur la vallée de la Monne. C'était la chambre de Charlotte, les murs jadis étaient revêtus de quelques panneaux de boiserie très soignés et le reste tendu d'un papier bleu à fleurs fort commun. Au-dessous de cette pièce est un cellier. Mais c'est dans la cuisine et dans le fournil, aujourd'hui abattu, que Charlotte réunissait les fillettes pour leur apprendre à faire de la dentelle et à coudre ; après quoi elle leur distribuait du pain, des friandises, des images, et M. d'Armont disait des contes de Barbe-Bleue. Rose Lenormand, comme nous le rapportons au chapitre VIII, a donné tous ces détails à Vatel. La servante de Corday était tout l'opposé de ses bons maîtres, elle prodiguait les coups de « houssine » aux gamines sans cesse revenues au logis des Bois.
En 1764 la ferme des Bois appartenait à M. de Cauvigny, Jacques-Adrien de Corday (s. br. de Launay III) et était affermée à Féminot. Aux termes du contrat de mariage de Jacques-François de Corday d'Armont, elle était à la disposition de celui-ci le jour où il quitterait le manoir familial de Cauvigny ; et c'est là effectivement qu'il habita presque constamment de 1783 à 1792. Charlotte, pendant son séjour à l'abbaye, passait ici ses vacances ; elle y séjourna de juin 1790 à juin 1791.
Il semble qu'au décès de M. de Cauvigny, 1795, les Bois revint à Charles-François-Amédée, son dernier fils, l'ancien curé de Vicques. Les héritiers de ce dernier vendirent la ferme à François-Pierre Fontaine. L'acte de vente nomme ces héritiers :
... (suit une liste de 6 noms) ...
Les Bois fut revendu à Vaudin, qui le céda le 22 juin 1894, à Hardy, lequel le transmit par héritage à dame Cousin, du Renouard, sa fille.
Présentement la ferme des Bois est inoccupée. » [...]


Voici la description de la Ferme des Bois par Jean Epois dans "L'Affaire Corday-Marat, Prélude à la Terreur", 1980, page 21.
photo
La ferme des Bois, Jean Epois 1980. Photo J.Reitberger.
[...] «  Il importait, au début de 1764, de loger le jeune ménage. Adrien de Corday, à qui ce soin imcombait, donna à son fils la ferme des Bois située sur une hauteur au nord du Mesnil-Imbert. Elle avait l'avantage d'être une petite maison habitable (deux pièces de 20 à 25 m² et une plus petite) avec deux grandes cheminées, et des bâtiments formant dépendances. Adossée aux bois : le terrain en pente assez raide dégage la vue vers le Mesnil-Imbert et les coteaux de Saint-Aubin. La cour qui l'entoure était plantée d'une cinquantaine d'arbres fruitiers sur quatre ou cinq hectares.
Elle existe toujours et elle est mentionnée sur les cartes d'état-major. Située à mi-chemin du château de Cauvigny et de Mesnilval, elle offrait l'avantage de pouvoir joindre rapidement (une demi-lieue environ) l'une ou l'autre des familles. Mais pour un Corday d'Armont, comment se plaire dans cette minable maison, sur cette terre si pauvre où l'eau entraîne la terre vers les fonds, isolée parmi les bois où le vent souffle lugubrement, certains soirs, comme un accompagnement au cri des chouettes qui hululent nombreuses dans les halliers ?
Où sont les grandes pièces de Cauvigny et de Mesnival ? Et qu'il est dur en 1764 d'être un cadet de famille !
Bien des manants sont plus mal logés, certes, qui tirent leur bonnet au passage de M. d'Armont, quand ils le croisent. Mais, tout de même, notre pauvre « comte » réalise ici sa troisième et bien cruelle déception. On le comprend quand on voit la ferme des Bois toute close et maintenant menaçant ruines, avec les trous de son toit.  » [...]


photo
photo

"Dessin du 19e siècle, avec agrandissement. Chambre de Charlotte, endroit indéterminé".
Cette chambre ne peut pas être au Château de Corday.
Tout renseignement sera le bien venu.
Calalogue du Musée Lambinet de Versailles (http://culture.versailles.fr).


Visite des lieux

Adresse : Ferme des Bois, Le Renouard (Orne).
Les coordonnées ci-dessous indiquent le point routier à rejoindre, le plus proche du site à visiter.
Propriété privée, non visitable.

Coordonnées en degrés décimaux Coordonnées en degrés, minutes, secondes Altitude
Latitude Longitude Latitude Longitude en mètres
48.936551 0.079329 48° 56' 11.58" Nord 0° 4' 45.58" Est 227



photo
photo


A gauche, entrée du chemin menant à la ferme des Bois. A droite, la ferme des Bois, vue depuis le chemin.
photo

Extrait du cadastre actuel (géoportail).



© jcFerrand, 2013-2016

© jcFerrand, 2013-2017  -  Evolution du site  -  W3C HTML 4.01  -  W3C CSS
Depuis le 01/01/2014 : Nb total de visiteurs: 37321 - Nb de visiteurs aujourdhui: 1 - Nb visiteurs connectés: 1