bandeau
Recherche - par Freefind
Traduction - par Google
Infos - Plus Nous sommes Mardi 12 Décembre 2017 et il est 07:33:34 (heure locale en France)
Menu
Rue St-Thomas-du-Louvre
Résumé historique

C'est dans cette rue disparue en 1850, au n° 41, qu'habite en 1793 le député conventionnel girondin Claude, Romain LAUZE de PERRET (ou DUPERRET), né le 28/02/1747 à Apt (Vaucluse), guillotiné le 31/10/1793 à Paris.

Le jeudi 11 juillet 1793, Charlotte Corday se rend 2 fois à cette adresse. Lors de sa première visite, elle laissera une lettre et un paquet d'imprimés de la part de Barbaroux.
Voir la lettre de Barbaroux à Duperret (1), et voir aussi la page [Hôtel de la Providence] pour un résumé de ces rencontres avec le député.
Après la perquisition dans l'hôtel de la Providence et la découverte d'un papier avec le nom de Duperret, celui-ci est emprisonné à la prison de l'Abbaye le 14 juillet et sera interrogé lors du procès de Charlotte. Puis il sera relâché.
La biographie de ce député est décrite dans « Dictionnaire des parlementaires francais - 1891 Tome3 p637 » et reprise telle qu'elle dans la base de données de l'Assemblée Nationale.

Il existe une incertitude concernant le procès de Duperret le 31/10/1793. Dans sa biographie il est noté :

[...] Un des principaux griefs formulés contre lui fut d'avoir conduit Charlotte Corday au ministère de l'Intérieur le jour de l'assassinat de Marat. Barbaroux ayant remis à Charlotte une lettre de recommandation pour de Perret, ce dernier lui donna l'hospitalité et lui présenta ses deux filles. Prétextant une affaire importante qu'elle avait à communiquer à Marat, elle leur demanda l'adresse de l'Ami du peuple; c'est alors qu'une d'entre elles lui fournit un plan de Paris sur lequel elle avait tracé la route à suivre pour se rendre chez Marat. C'est pourquoi la responsabilité du meurtre de Marat fut particulièrement attribuée au conventionnel aptésien. La Convention accorda plus tard à ses deux filles, Adélaïde et Francette, un secours de 1500 livres pour frais de route et paiement de leur loyer (10 frimaire au II) [...]

Cette version est contestée, principalement par l'historien Guillaume Mazeau, qui démontre la machination du Tribunal révolutionnaire (voir la page « Résumé des évènements », page 54 de la revue).
La réalité, adoptée par la majorité des auteurs, est que Charlotte demanda elle-même l'adresse de Marat au cocher de fiacre qui l'emmena le samedi 13 juillet.

Notes :
(1) Voir le fac-similé sur la page [Autographes].


Visite des lieux

plan Turgot 1739
Extrait du « Plan Turgot de 1739 ». Le trait rouge situe la rue St-Thomas-du-Louvre.
Clic sur le plan pour agrandir.



Description de cette rue d'après "Topographie historique du Vieux Paris par Adolphe Berty, Vol.1, 1885, page 95".
[...] La rue Saint-Thomas-du-Louvre commençait à la rue des Orties, et finissait à la rue Saint-Honoré.
Il est question, pour la première fois, de cette rue dans une charte de 1212, où elle est énoncée "strata Canonicorum", la rue des Chanoines; quant au nom de rue Saint-Thomas-du-Louvre, "vicus Thome de Lupera", il ne se rencontre pas avant 1242; mais il a été exclusivement en usage depuis.
A l'exception de la partie qui avait été retranchée pour la formation de la place du Palais-Royal, la rue Saint-Thomas était encore entière au commencement de ce siècle. Les travaux faits, sous le premier Empire, afin de réunir le Louvre aux Tuileries l'entamèrent fortement, et ce qui en subsistait a disparu dans le cours de l'année 1850, en même temps que la "rue du Carrousel". Cette dernière, ainsi appelée depuis 1815, devait être nommée "rue Impériale"; on l'avait percée, par arrêté du 26 février 1806, pour servir de communication entre le Louvre et les Tuileries; mais elle n'avait jamais été bordée que d'échoppes.[...]


1er arrondissement de Paris

La Pyramide du Louvre actuelle est située approxativement sur le tracé de cette ancienne rue.

Le Louvre
Le Louvre aujourd'hui (extrait de GoogleMaps). Le trait rouge situe l'ancienne rue Saint-Thomas-du-Louvre.
Clic sur le plan pour agrandir.


© jcFerrand, 2015-2016

© jcFerrand, 2013-2017  -  Evolution du site  -  W3C HTML 4.01  -  W3C CSS
Depuis le 01/01/2014 : Nb total de visiteurs: 38835 - Nb de visiteurs aujourdhui: 12 - Nb visiteurs connectés: 1